L’Amour éditions est un collectif d’illustrateurs fondé à l’école Estienne en 2012. Ses douze membres originels se sont depuis éparpillés dans le monde, mais un petit noyau actif continue de porter de flambeau de l’Amour à travers les festivals de micro-édition et les labyrinthes merveilleux de l’instagram.

Nos auteurs réguliers dans Men Only

Léo Boutelier est un garçon un peu rêveur qui aime relire Harry Potter et passer des heures à regarder par la fenêtre avec son chat sur les genoux. Il écrit et dessine une BD épico-fantastique pour le fanzine Men Only, dont les premiers épisodes sont parus sous le titre « Dans le ventre de Cerbère ».

Son site

Rémi Esquirol est né en 1992 à Toulouse. C’est en poursuivant des études en Histoire qu’il se rend compte que vraiment, il veut faire de la BD. Grâce à ses connexions dans le milieu de l’édition (c’est-à-dire que sa maman est amie avec la maman de Pauline donc elle avait pas trop le choix), il rejoint l’équipe de Men Only en 2018 et se lance dans une oeuvre ambitieuse : « La Comédie Humaine 2 ».

Son site

Mario Minamont est né en 1991 à Limoges. Après des études d’histoire de l’art, il travaille comme médiateur culturel auprès de différents musées de Haute-Vienne. Quand il n’est pas en train de parler Art Brut à des collégiens, il se promène dans les bois, apprend à faire pousser des carottes et de la ciboulette, prend des cours de danse et dessine des BD pour Men Only.

Son site

Gabriel Rosensaft
Après une carrière adolescente de bassiste dans un groupe de métal, Gabriel coupe ses cheveux et se met au ukulélé. Plus tard, il découvre le cuatro vénézuélien, puis essaie le luth médiéval, et décide d’apprendre le oud turc. Entre deux répétitions, il dessine quelques cases de sa BD autobiographico-fantastico-amoureuse « Chienne », même si sa motivation principale est de faire des goûters avec ses potes de Men Only.

Son site

Denis Blondin est né en 1988 à Paris. 
Passionné de littérature et de cinéma français, il aime dessiner et écrire sur la vie, en s’inspirant librement de son quotidien. Tout cela dans des cafés, sur le bord d’une table, l’oreille toujours à l’affût de dialogues croustillants. Quand il ne gribouille pas en terrasse, il anime des ateliers de dessin pour les enfants, ou sert des brunchs aux bobos parisiens le week-end.

Walid Reda est né à Mantes-la-Jolie en 1992. Il aime le yoga, la marijane et grimper aux arbres. Ses bande dessinées sont inspirées de faits réels, mélanges de souvenirs d’enfance et de récits glanés dans Affaires sensibles sur France Inter.
Il apparait sous le nom de Valid Ready pour son projet musical : de l’électro chill aux inspirations RnB, à découvrir bientôt sur Soundcloud. Il rêve paisiblement de faire des instrus pour des storytellers de génie, un autre médium pour raconter des histoires haletantes.

Axel Modeste est né en 1992 à Issy-les-Moulineaux. Depuis il s’est installé à Marseille et il aime les longues promenades au bord de l’eau. Il se rêve mystérieux, téméraire, aventurier et ténébreux, mais tout le monde sait qu’il pleure au moindre bobo, et qu’après un verre de trop, il passe en mode mélo. Il ne sait même pas conduire une auto, alors il comble sa frustration en dessinant des héroïnes à moto, et en descendant des pentes à vélo.

Son site

Hans Steinem
Né en 1990 en Bavière, Hans plonge à la sortie de l’adolescence dans une profonde dépression provoquée par la prise de conscience qu’il n’est qu’un homme. Sa mère l’initie à la pensée féministe et il sort par ses lectures du brouillard de honte qui enveloppait son identité. Hans entame aujourd’hui un master de droit à Leipzig, et se spécialise dans la défense des victimes de violences conjugales et sexuelles. Pour se détendre, il dessine un épisode de Bibi Kraft après avoir cassé du CRS à une manif anti-avortement.

Son site

Nelson Fire nous fait replonger dans l’ambiance des mangas d’aventures chéris de notre adolescence. Avec sa série Les enfants perdus, il nous fait suivre un groupe d’adolescents abandonnés à eux-mêmes dans une forêt aux limites infinies et dont le destin promet d’être extraordinaire. Retrouvez son histoire à partir du numéro 7 de Men Only !

Son site

Moreen Jil Murti est née en 1991 dans les banlieues. Descendante d’une lignée de correctrices, elle aurait rêvé d’être savante folle et de vivre dans une cabane de livres. L’âge adulte et le café en ont fait un être velléitaire et frénétique, même si elle préfère se décrire comme « la dernière héritière de l’Esprit Mortemart ».

Sa B.D. est à retrouver dans le numéro hors-série Hymen Only.

Nos autrices et éditrices

Pauline Hébert naît en 1992 et grandit à Toulouse. Elle étudie l’illustration et la bande dessinée à Angoulême, à l’école Estienne à Paris, puis à la HEAR à Strasbourg. Grâce à une vague d’exode vers l’Ouest, c’est désormais à Nantes qu’elle poursuit ses projets de BD trop bavardes.

Son site

Ariane Hugues, illustratrice et autrice de BD, est née en 1993. Depuis, elle a étudié à l’école Estienne  et au LTAA Auguste Renoir à Paris, puis à la HEAR à Strasbourg. Elle a aussi fait un détour par Mexico pour étudier l’Anthropocène et la céramique. Fraîchement installée à Nantes, elle raconte des histoires qui répondent à ses questions existentielles, et élabore des ateliers artistiques pour différents publics.

Son site

Maeva Szpirglas
Née en 1992, elle fait ses études d’illustration à Estienne et de bande-dessinée à Auguste Renoir à Paris, puis se forme au métier d’artiste intervenante à la HEAR à Strasbourg. Aujourd’hui, elle partage son temps entre la bande dessinée, son poste d’assistante d’éducation dans une petite école Freinet en Alsace, et la flûte traversière. 

Adèle Verlinden est autrice, illustratrice et peintresse. Elle aime les mots au féminin, les gros chiens, les petits chats, les histoires qui font voyager et pleurer à gros bouillons. Elle retrouve souvent Léo pour prendre le thé et parler de leur passion commune pour les animaux mignons, loin du regard désolé de leurs bien-aimés confrères bédéistes.

Son site